Accueil

Canovélo : le voyage à vélo + canoë !

Sur la route : le vélo tire le canoë (placé sur un charriot), le matériel de camping est dans le canoë.

Sur l’eau : le vélo est rangé dans le canoë avec le reste du matériel.

Nos valeurs : voyager en liberté. Rouler et pagayer en autonomie,
montrer les plus beaux coins de France, promouvoir le tourisme en itinérance douce.

Principal défi physique et technique

– Sur le vélo : tracter près de 70 kg (canoë : 25 Kg, matériel canoë : 5 Kg, matériel camping : 20 Kg, électronique / photo / vidéo : 10 Kg, nourriture : 5 Kg, remorque : 10 Kg). Et tout ça sans assistance électrique !

– Sur le canoë : tout doit rentrer ! Vélo + remorque + matériel camping.

Les cyclo pagayeurs

Christian Barbier

  • 53 ans. Marié. 3 enfants. Surveillant pénitentiaire.
  • Initiateur kayak, escalade et spéléo.
  • Grand voyageur à vélo, en France et à l’étranger.
  • Collectionneur de vélos.
  • Le mec passe partout en VTT !
  • Citation préférée : « La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ». (Forrest Gump).

Paul Villecourt

  • 49 ans. Marié. 2 enfants.
  • Photo-reporter spécialisé plein air et sport aventure : www.villecourt.com
  • Auteur du «Guide du Canoë en France» (Editions Le Canotier et Canoë Kayak Magazine).
  • Organisateur du plus grand festival de canoë en Europe (Open Canoe Festival, rivière Drôme) : www.opencanoefestival.com
  • A réalisé la traversée de la France en canoë (avec Philippe Bouvat), octobre-novembre 2017, 1500 km de Genève à Saint-Nazaire : www.lagrandetraversee.fr
  • Ambassadeur « sport nature » du département de la Drôme.
  • Une idée toutes les minutes !
  • Citation préférée : « Quand on veut très fort quelque chose, on finit toujours pas y arriver ». (Marty McFly, Retour vers le futur).
  • Un petit reportage sur mon travail dans « Echappées Belles » sur France 5 : cliquez ICI ou rendez-vous sur mon site web : www.villecourt.com

Objectif 1 : premier trip Canovélo (mai 2021)

Une boucle de 887 km (26 jours) au départ de la maison (Aouste-sur-Sye / Drôme).

  • Phase 1 : 25 km en canoë sur la Drôme jusqu’au Rhône. 1 jour.
  • Phase 2 : 123 Km à vélo de la Voulte à Retournac sur la Loire, par la Dolce Via (l’une des voies vertes les plus célèbres d’Europe). 3 jours.
  • Phase 3 : 215 km en canoë sur la Loire jusqu’à Digoin. 7 jours.
  • Phase 4 : 200 km en vélo pour rejoindre l’Ain. Digoin / Pont-de-Poite. 5 jours.
  • Phase 5 : 130 km en canoë sur l’Ain. 4 jours.
  • Phase 6 : 165 km sur le Rhône jusqu’à La Voulte. 5 jours.
  • Phase 7 : remontée Drôme à vélo. 28 km. 1 jour.

Objectif 2 : le premier labo du Canovélo !

L’itinérance à vélo est l’un des secteurs du plein air qui connaît le développement le plus important. Le tourisme en canoë représente quant à lui près d’un million de pratiquants chaque année en France.

Grâce à nos outils de communication (site web, réseaux sociaux, médias, événements), nous voulons devenir un véritable laboratoire de recherche et développement pour partager les solutions techniques et matérielles :

• vélos : pliants, électriques, musculaires
• canoës : rigides, gonflables, pliants
• remorques : aide au développement de nouvelles solutions.

Ainsi, nous allons enchaîner par la suite plusieurs voyages Canovélo en France et en Europe.

Sponsoring et humilité

Le projet Canovélo est sans doute une première originale sans être un ex- ploit sportif (quoique…). De nombreux aventuriers se lancent dans des périples similaires sur la planète, en quête de sens, de beauté, de découverte de soi et des autres. Après avoir couru le monde, nous avons choisi notre propre pays comme terrain d’aventures avec la volonté de montrer la beauté des paysages traversés, mais aussi de raconter cette expérience de A à Z, sa genèse, ses anecdotes, ses difficultés, ses joies, avec un maximum de détails sur les aspects pratiques de la vie en pleine nature. Nous voulons partager une aventure à laquelle chacun peut s’identifier.

Visibilité et professionnalisme

Cette aventure va donc être visible médiatiquement car elle est originale. La photo et le journalisme sont le métier de Paul. Entre la phase de préparation et la phase de récit (site web, réseaux sociaux, articles, film, re- portages, conférences) qui durera longtemps après l’aventure, le projet Canovélo va faire parler de lui et forcément de ses partenaires.

Quelle drôle d’idée !

Le Canovélo est né dans la tête de Paul après sa Grande Traversée de la France en canoë avec Philippe Bouvat (2017). De retour de ce périple, il se met au « vélo voyage » et enchaîne les missions photos pro pour différents offices du tourisme, agences de voyage et pistes cyclables célèbres. Tilt ! Il doit y avoir un truc pour relier ces deux passions afin d’être deux fois plus libre ! Une équipe d’Allemands a déjà réalisé plusieurs voyages en kayak + vélo (Bike2boat), mais évidement, le vélo ne pouvant rentrer dans le kayak, le voyage n’était pas continu.

Suivent deux années de recherches. Quelle serait la meilleure solution : un canoë ultra léger tracté par un vélo classique ? Un vélo pliant ? Un canoë gonflable ? Christian s’intéresse alors au projet. C’est le vrai cycliste du duo : collectionneur, vététiste de choc et voyageur, il a fait pas mal de trips avec ses enfants dans une remorque. Pendant longtemps, il y a débat entre l’électrique et le vélo musculaire : les 70 kg de chargement (canoë + matériel camping) dépassent la limite raisonnable des 40 kg à tracter en vélo. Pendant 6 mois, c’est l’électrique qui l’emporte, mais après de nombreux essais, la décision est prise : ce sera un vélo classique, sans assistance. On va donc en baver parfois, mais nous ne serons pas dépendants d’une prise électrique ! Par conséquent, il va falloir voyager très léger. Facile à dire quand on fait du camping et que l’on filme toute l’aventure !

La bande annonce du film « La Grande Traversée » :